ADSL à Vatilieu
Le soleil n'oublie jamais un village, même s'il est petit (proverbe Africain)

21 mars 2006

Une alternative: PHEBUS

Retour à l'accueil ----- Sommaire ----- >>Article suivant

Hier lundi 20 mars, nous avons reçu Monsieur Michel Cheylan, PDG de la société Phebus Informatique.

Cette société propose une solution alternative qui donne accès à l’Internet « haut débit » malgré l’absence de NRA France Telecom à proximité. Nous proposons dans cet article d’expliquer la solution technique proposée ainsi que le positionnement de cette société. Nous continuerons le principe montagnard de la piste rouge pour les initiés dès que le contenu deviendra un peu trop technique.

Solution technique proposée


En une phrase, le principe consiste à relayer par ondes radio les informations qui arrivent et qui partent d’une connexion filaire classique située, elle a un endroit stratégique. En d’autres termes, on substitue un réseau hertzien au réseau téléphonique classique déficient.
Pour mieux comprendre, on peut faire ici une analogie avec les téléphones résidentiels sans fil. Sur de tels appareils, de plus en plus courants dans nos foyers, le téléphone est constitué d’une base fixe reliée à la prise téléphonique la plus proche et d’un combiné relié à cette base par ondes radio. Pour l’utilisateur, il n’est plus nécessaire d’être proche de la prise pour pouvoir téléphoner.
Dans la solution proposée par Phebus, nous serions dans le cas d’une base avec plusieurs combinés, tous capables de fonctionner en même temps. La base serait reliée au réseau de France Telecom de manière classique, et chaque abonné correspondrait à un combiné. Pour réaliser ceci, il serait nécessaire d’installer sur notre commune un certain nombre d’antennes capables de communiquer avec la base, de communiquer entre elles, et bien entendu que chaque abonné serait équipé d’un matériel spécifique lui permettant de communiquer avec au moins une antenne du réseau communal.

Le dicton dit : « un bon dessin vaut mieux qu’un long discours », aussi le petit schéma suivant illustre-t-il cette solution :


[piste rouge]Pour obtenir une vision plus globale de la solution, cliquez sur l'image afin d'ouvrir un jeu de slides en format pdf.

La connexion initiale serait non pas une connexion ADSL classique, mais une ligne spécialisée louée à France Telecom. En effet, dans les zones non éligibles a l’ADSL, France Telecom est tenu depuis peu de fournir une telle ligne aux collectivités locales qui en font la demande. Ce serait le cas pour notre mairie.

[piste rouge]L’idée est ici de demander une ligne de données de type Transfix symétrique 2M/2M aboutissant a la mairie. Cette ligne serait ensuite connectée, à travers un routeur, sur un LAN wireless de type 802.11B couvrant l’intégralité des abonnés Vatilieurois. Chaque antenne serait à la fois un relais vers les autres antennes et aussi un switch WIFI (ou access point) pour les habitations desservies dans sa zone de couverture.

Comment exploiter cette solution?


Phebus ne se positionne pas en tant que FAI (Fournisseur d’Accès a Internet). Cette société fournit l’infrastructure ainsi que son installation, les équipements terminaux à installer dans chaque foyer ainsi que la maintenance de l’infrastructure.
Cette solution nécessite ainsi la création d’une association en Délégation de Service Public (DSP) qui puisse facturer et gérer chaque abonné final, représenter le client de Phebus pour les contrats de maintenance et bien entendu représenter le client de France Telecom en ce qui concerne la location de la ligne spécialisée (compter environ 300€ a 400€ par mois)

Les couts de cette solution


On peut scinder les couts en deux catégories distinctes :
  • Les couts fixes relatifs à l’achat de l’infrastructure ainsi que son installation

  • Les couts mensuels relatifs à la maintenance de cette infrastructure ainsi qu’a la location de la ligne spécialisée a France Telecom.


1/ Les couts fixes dépendent des résultats d’une étude préalable. On peut raisonnablement les estimer entre 25 000€ et 50 000€. [piste rouge] L’étude préalable est essentiellement destinée à estimer le nombre d’antennes WIFI nécessaires afin de couvrir toutes les zones d’ombre. Le cout d’une antenne est d’environ 4000€. Sa portée en ligne droite est de 5km. NB: On peut s'interroger sur le cout réel et la marge. Dans ce cadre, voici un fournisseur d'antennes et les prix de son catalogue.

2/ Les couts mensuels dépendent directement du nombre d’abonnés. En effet, le cout mensuel sera tout simplement une redistribution des couts de maintenance et de location de la ligne entre tous les abonnes. On peut estimer ces couts a environ 800 € mensuels. Ainsi, avec 40 abonnés, le cout imputé à chacun serait de 20 € par mois.

Quelles performances? Quelles possibilités?


  • Vitesse : [piste rouge]Le réseau communal proposé est un réseau de type 802.11B, c'est-à-dire un débit maximal de 11Mb/s. Celui-ci sera relié a l’Internet sur un lien 2Mb/s symétrique, ce qui signifie que tout le village partagera une connexion Internet de 2Mb/s.

  • Telephonie : Phebus n’offre pas de solution de téléphonie illimitée équivalente à la Freebox de Free ou a la Wengobox de 9 Telecom. Néanmoins, l’infrastructure proposée par Phebus serait capable de supporter ces solutions si un partenariat existait avec un de ces operateurs. [piste rouge] Le routeur proposé supporte la QoS, tout simplement.



  • Retour à l'accueil ----- Sommaire ----- >>Article suivant

    3 Comments:

    • Bonjour Christophe,
      Dabord bravo pour la précision des infos. J'apprecie d'autant plus que mon village (bonnefond en haute correze) est dans la meme config que le votre. 10 km du NRA et derriere un umc1000...
      J'ai deployé avec l'aide d'un ami de bordeaux wireless une solution proche de celle de Phebux, comme j'ai par ailleurs une petite societe de services informatiques j'ai proposé aux villages interesses de faire de meme : vous achetez le materiel au prix du marché (vous avez raison de vous interroger sur les marges... en tout cas les antennes que nous utilisons sont plus proches des 100 €....) et nous l'on s'occupe de l'installation (39 € de l'heure) voire de la maintenance avec l'objectif a moyen terme que vous soyez autonome.
      L'on peut agreger 2 acces internet (ou plus)dans la ville haut debit ou dans des hameaux (a vue de votre village) qui sont a 1/2 voire 3 kms maxi du NRA et transporter ainsi l'ADSL.... en WiFi sans pratiquement de perte jusqu'a votre village.
      Etude, materiel et installation pour un lien et la desserte d'une vingtaine de clients sur un village cela tourne plutot autour de 10000 € ! De plus les frais mensuels c'est 2 abonnements ADSL...
      Si je conseille cette solution au rapport qualité/prix imbattable c'est aussi parceque je considère que le wifi est une solution palliative... Indispensable car il n'est pas concevable qu'en 2006 ceux qui le souhaitent ne puissent avoir le haut debit.
      Mais en pensant qu'il faut oeuvrer deja pour un raccordement sur de la fibre ! Fibrer les villages jusqu'au habitations ce serait trop couteux certes.... mais faire passer une fibre pas loin de toutes les communes et permettre de s'y greffer dessus serait preparer l'avenir proche et lointain de nos campagnes ! (quand on pense que la moitie de la population est en 512)
      Donc on pourrait s'appuyer sur des points ou l'on pourrait se connecter sur une fibre et distribuer en wifi.... le reve !
      Solution efficace, perenne et peu couteuse...
      Qui permet meme de creer/generer des emplois, des vocations...

      De surcroit il arrive que si vous lancer un tel projet FT réagisse histoire d'enterrer une solution alternative...

      + d'infos sur :
      http://www.bonnefond-decouverte.com/index2.htm

      a+
      Dominique Riquet

      By Anonymous Anonyme, at vendredi, mai 19, 2006 9:53:00 PM  

    • Merci Dominique!

      J'ai partagé ton message avec les autres membres du groupe de travail

      By Blogger Christophe, at lundi, mai 22, 2006 9:54:00 AM  

    • Bonjour, la commune dans laquelle j'habite avais les même soucis que vous, et nous avons trouvé une solution qui est à l'heure actuelle pérenne. Vous pouvez d'ailleurs suivre l'évolution de notre commune : http://www.ariase.com/fr/forum/
      h-debit-et-orcalys-a-guntzviller
      -arzviller-en-moselle-ftopic269.html

      Je reste naturellement à votre disposition si vous souhaitez de plus amples renseignements

      daniel firholtz
      daniel@firoltz.com

      By Blogger daniel, at lundi, juin 05, 2006 3:16:00 PM  

    Enregistrer un commentaire

    << Home